Bio

En quelques mots…

Après des études d’histoire ancienne à Angers, ma rencontre avec un sculpteur va se révéler déterminante. Je découvre la taille directe, j’appréhende la question du volume dans l’espace, le travail sur les lignes. Je décide alors de laisser ma propre empreinte dans la matière pour assouvir cette irrésistible attirance pour le bois, la terre… je réalise assez vite qu’il y a une certaine continuité entre mon passé d’historien et mes travaux artistiques… strates, traces, vestiges, empreintes sont des termes communs aux deux disciplines. La question du temps est ainsi centrale dans ma recherche… et ce besoin viscéral de tailler, modeler, caresser, brûler, mais aussi la volonté de laisser la matière s’exprimer, d’être à son écoute, de dialoguer. Les « matières premières » que j’utilise, évoquent les saisons, les cycles immuables de la nature mais aussi la fragilité du vivant, son caractère éphémère, autant d’échos à nos propres réalités. En essayant de révéler la puissante énergie vitale qui habite ces « matières premières », j’aborde en creux la relation complexe de l’homme au monde qui l’entoure et au passage du temps.

Jonathan Bernard
© Pascal Glais